A Rennes, pour vaincre les tumeurs cérébrales, tous les acteurs se mobilisent

Mr Bernard Léon, Dr Elodie Vauléon, Mme Marie Vidal, Dr Claire Larible-Lefort (crédit photo : C.Boles)

Les tumeurs cérébrales concernent chaque année 6000 nouvelles personnes au plan national dont plus de 300 en Bretagne. On dénombre plus de 4000 décès. Il s’agit de la deuxième forme de cancer chez les personnes de moins de 35 ans. Plus de la moitié des tumeurs cérébrales sont des glioblastomes avec, chez les personnes atteintes, un taux de survie moyen qui se mesure en mois.
Pour renforcer la coopération entre tous les acteurs qui se mobilisent pour lutter contre la maladie, des professionnels de santé du CHU Pontchaillou et du Centre anti-cancer Eugène Marquis de Rennes ainsi que des chercheurs du Laboratoire Inserm U1242 de l’ Université de Rennes 1 ont été à l’initiative d’une matinée de sensibilisation qui s’est déroulée samedi 8 février 2020 au Centre Eugène Marquis de Rennes.

En première partie sont intervenus pour faire état de leurs travaux et de leurs projets. :

  • Le Docteur Pierre-Jean Le Reste, neuro-chirurgien au CHU de Pontchaillou.
  • Le Docteur Elodie Vauléon, neuro-oncologue au Centre Eugène Marquis
  • Le Professeur Eric Chevet, chercheur sur le traitement du glioblastome au Laboratoire Inserm U1242 de l’Université de Rennes 1.
  • Mme Marie Vidal, neuro-psychologue.

En deuxième partie les associations présentes (Oligocyte Bretagne Ouest, Oligocyte Rennes, Association Loïc Théron et Ligue contre le Cancer 35) ont présenté leurs objectifs et leurs actions dans les domaines de l’information du public et des professionnels de santé sur les tumeurs cérébrales, du soutien apporté aux patients et à leurs proches et enfin de l’aide à la recherche sur des traitements innovants. Les associations présentes ont envisagé des actions communes.

En fin de matinée, l’association Oligocyte Bretagne Ouest par l’intermédiaire de Mr Bernard Léon, son président, a remis un chèque de 4000 euros au Centre Eugène Marquis représenté par les docteurs Elodie Vauléon et Claire Larible-Lefort, neuro-oncologues. Cet argent sera affecté à la prise en charge neuro-psychologique des patients atteints de tumeurs cérébrales.