Sensibilisation du grand public
et des professionnels de santé.

Les tumeurs cérébrales demeurent une forme de cancer largement méconnue.

Elles sont classées dans les maladies rares par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) mais se situent en haut de tableau.
Elles touchent plus les hommes que les femmes. Si on ne retient que la population masculine, on dépasse le seuil des maladies rares.

Le diagnostic intervient souvent à un stade avancé de la maladie.

Le taux de survie à 5 ans est un des plus faibles parmi toutes les formes de cancer.
Depuis 2005, il n’y a pas eu d’avancée notoire dans le traitement.
Pour ces raisons, une prise de conscience s’impose. Oligocyte Bretagne Ouest veut sensibiliser le grand public et les professionnels de santé aux symptômes des tumeurs cérébrales afin d’accélérer les diagnostics.
L’association entend aussi faire pression sur les décideurs publics et privés afin que plus d’argent soit investi dans la recherche de traitements innovants.

Les symptômes de tumeur cérébrale chez l’adulte.

Les symptômes de tumeur cérébrale peuvent comprendre des maux de tête, des changements  dans la vision et des nausées mais il est important d’avoir à l’esprit que les tumeurs cérébrales sont relativement rares.
Les tumeurs cérébrales touchent environ 6000 personnes chaque année en France. Ceci signifie que, dans la plupart des cas, les symptômes décrits ci-dessous ne sont pas dus à la présence d’une tumeur cérébrale.

Quels sont les symptômes d’une tumeur cérébrale ?

La présence d’une tumeur cérébrale entraîne l’augmentation de la pression intracrânienne encore appelée hypertension intracrânienne. Cette augmentation peut être rapide ou lente. Elle se manifeste par les symptômes suivants : Maux de tête, crises d’épilepsie, perturbations de la vision, nausées, fatigue inexpliquée

Les signes de la présence d’une tumeur cérébrale peuvent être différents d’une personne à l’autre et selon le type de tumeur. Si vous soupçonnez tel ou tel symptôme, il est important de consulter votre médecin.
Les symptômes de tumeur cérébrale chez l’enfant sont différents de ceux de l’adulte. (cf ci-dessous)
Attention ! Beaucoup de symptômes causés par l’augmentation de la pression intracrânienne peuvent avoir une origine étrangère aux tumeurs cérébrales.

Maux de Tête

Les maux de têtes liés aux tumeurs cérébrales sont généralement sévères et accompagnés de pulsations. Ils sont habituellement plus importants au matin et aggravés par l’effort ou les quintes de toux. La plupart du temps, ces maux de tête ne répondent pas aux antalgiques mais leur intensité peut diminuer pendant la station debout et lorsque l’afflux de liquide céphalorachidien commence à s’évacuer.

Perturbations de la vision

Les tumeurs cérébrales peuvent affecter la vision. Cette dernière peut être brouillée. Il est alors difficile de lire ou de regarder la télévision. Des pertes de vision passagères peuvent aussi survenir notamment lors de changements brusques de position ou de station.

Crises d’épilepsie

Les crises d’épilepsie constituent un des symptômes les plus courants de tumeur cérébrale. Un quart des personnes diagnostiquées comme ayant une tumeur cérébrale consulte leur médecin pour la première fois après une crise d’épilepsie. Ces crises peuvent être sévères ou légères. Les crises sévères peuvent entraîner une perte de connaissance et des tremblements dans la totalité du corps pendant la durée de la crise.
Les crises légères, qui sont de loin les plus nombreuses, peuvent provoquer des tremblements dans un membre, des perturbations des sens (le goût et l’odorat par exemple), des absences passagères ou faire prendre des postures inhabituelles. Il n’y a pas de perte de connaissance en cas de crise légère.

Nausées

Les nausées, comme c’est le cas pour les maux de têtes, peuvent être plus importantes le matin ou en cas de changement brusque de position comme par exemple le passage de la position assise ou couchée à la station debout. On peut se sentir vraiment mal ou seulement avoir le hoquet.

Somnolence

La somnolence est habituellement un symptôme tardif de tumeur cérébrale. La croissance de la tumeur entraîne l’augmentation de la pression. Le patient peut dormir plus que la normale ou tomber de sommeil pendant la journée.

Changement de comportement

La présence d’une tumeur cérébrale peut causer des changements de comportement, de soudaines sautes d’humeur, voire une agressivité inhabituelle.

Les symptômes de tumeur cérébrale chez l’enfant

Les symptômes de tumeur cérébrale peuvent être différents d’un enfant à l’autre. Ils dépendent de la localisation de la tumeur et peuvent se confondre avec ceux de maladies infantiles plus bénignes.

La présence d’un symptôme ne signifie pas nécessairement que l’enfant est atteint d’une tumeur cérébrale.

Parmi les symptômes courants de tumeur cérébrale chez l’enfant, on observe :
• Des vomissements persistants et des nausées pendant plus de 2 semaines.
• Des maux de tête récurrents (surtout au réveil) pendant plus de 4 semaines
• Des mouvements des yeux anormaux
• Des crises d’épilepsie
• Des changements de comportement
• Des pertes d’équilibre ou de coordination
• Une vision troublée ou double
• Une position anormale de la tête
• Des retards voire un arrêt de la puberté

Si votre enfant a un de ces symptômes, vous devez consulter votre médecin.

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Oligocyte Bretagne Ouest est une association Loi 1901 reconnue d’intérêt général. Faites un don pour bénéficier de 66% de déduction fiscale sur vos impôts.

Charte des droits

La Charte des droits du patient atteint de tumeur cérébrale  entend la promouvoir auprès des patients ainsi que dans les structures de soins publiques et privées.

Flyers

Sensibilisation :  Signes et Symptômes chez l’adulte

Sensibilisation : Signes et Symptômes chez l’enfant

à l'ACTU

Les actions de sensibilisation menées par l'association